Kinkkutemppu, l’astuce jambon

Récuperer la graisse de jambon pour en faire du biodiesel

Cette année, les Finlandais peuvent donner la graisse de cuisson de leur jambon de Noël dans le cadre de la campagne « Kinkkutemppu » (« l’astuce jambon »). La graisse récupérée sera par la suite transformé en biodiesel. Cette solution pourrait permettre de remplacer le pétrole, énergie fossile favorisant l’émission de gaz à effet de serre et dont les ressources sont limitées.


La compagnie pétrolière Neste, à la base de ce projet  économique et écologique, à déployé dans 18 villes, des containers à proximité des centres commerciaux et des stations-service destinés à recueillir les graisses et huiles de cuisson indésirables récupérées en cuisine par les particuliers, restaurateurs et entreprises.


Les Finlandais consomment au total 7 millions de kilos de jambon de Noël chaque année et la campagne a pour objectif de collecter suffisamment de graisse pour pouvoir faire au moins trois fois le tour de la Terre avec le diesel produit.

 

Le pays le plus prospère de l’Union européenne

La Finlande est 3e dans le dernier rapport annuel classant les pays selon leur niveau de prospérité

1280px Helsinki covered city market August 2006

Le Legatum Institute de Londres a publié son rapport «Legatum Prosperity Index», qui évalue chaque année le niveau de prospérité des pays à l’échelle mondiale. À la première place du podium, la Nouvelle-Zélande, suivie de la Norvège et de la Finlande.  Parmi les 10 premiers figurent les Pays-Bas, la Suède, le Danemark et le Royaume-Uni. La France pointe à la 18e place.

L’étude est basée sur 104 variables, comprenant des indicateurs traditionnels comme le PIB, le nombre de personnes qui occupent un emploi à plein temps ou encore le nombre de serveurs internet sécurisés, qui sont ensuite regroupées en neuf piliers.  On retrouve ainsi les facteurs politiques, sociaux et économiques ou encore l’enseignement, la santé et l’environnement.

Bengt Holmström, Prix Nobel d’économie 2016

L’économiste finlandais est lauréat du prix Nobel de chimie 2016, qu'il obtient pour ses travaux sur la théorie des contrats

Le chercheur a « développé la théorie du contrat, un cadre exhaustif d’analyse des multiples aspects du contrat comme la rémunération des dirigeants basée sur leur performance, les franchises ou les copayeurs dans les assurances, ou encore la privatisation de secteurs publics », a motivé le jury de l’Académie des sciences royales de Suède.

Bengt Holmström  né à Helsinki le 18 avril 1949, est professeur d'économie au Massachusetts Institute of Technology depuis 1994.  

Trouver de nouvelles voies

Le gouvernement prévoit d’expérimenter dès 2017 les effets du revenu de base inconditionnel

Durant un certain temps, un échantillon de personnes représentatives de la société recevront de 550 à 600 euros par mois, soit un peu plus de la moitié du minimum vital.

Lire la suite

Un enfant met en échec Mark Zuckerberg

Jani,10 ans, a découvert une faille majeure sur Instagram

A 10 ans, Jani, est déjà un petit génie de l'informatique.  Il a découvert le moyen d’effacer les commentaires de n’importe quel utilisateur d'Instagram.

Lire la suite