Protéger les lanceurs d’alerte dans toute l’UE

 

Pour

Melin

La structure que la Parlement souhaite mettre en place vise à permettre de démasquer de nombreux dysfonctionnements dans l’intérêt financier de l’UE (à titre d’exemple : l’utilisation des fonds européens ou des fraudes fiscales), avec notamment des facilités techniques, tel qu’un site web permettant d’introduire des plaintes, ou juridiques. Cependant, il convient de signaler différents aspects discutables.

En effet, les lanceurs d’alerte ne se bornent pas à la seule question des intérêts financiers de l’Union, alors que le texte n’aborde que cet aspect. De plus, l’ambition est vaste mais vague : créer un « programme européen efficace et complet » pour protéger les lanceurs d’alerte.

Enfin, cette structure favorise une forme de délation alors que c’est le système mis en place par l’UE qui a été permissif. Malgré ces points négatifs, j’ai voté pour ce texte, afin d’assurer une meilleure gestion des finances européennes, dans l’intérêt du contribuable.

Voir le texte