Renforcer la zone euro

 

Les députés proposent de rapprocher davantage les économies de la zone euro et de les rendre plus résistantes aux chocs extérieurs.

 

  • 304 pour

  • 255 contre

  • 68 abstentions

Majorité : Verts / S&D / ALDE / PPE 

Le texte se penche sur une stratégie de convergence dont les fonds proviendraient d’un budget spécifique de la zone euro, qui serait financé par les États membres et disponible sous des conditions précises. Parmi les propositions clés figurent:

·    une capacité budgétaire composée du mécanisme européen de stabilité (MES) et d’une capacité budgétaire supplémentaire pour la zone euro financée par ses membres dans le cadre du budget de l’UE;
·    un fonds monétaire européen (qui devrait peu à peu se développer en dehors du MES) avec des capacités de prêt et d’emprunt adéquates ainsi qu’un mandat clairement défini pour absorber les chocs économiques;
·    un code de convergence: cinq ans pour répondre aux critères de convergence sur la fiscalité, le marché du travail, l’investissement, la productivité et la cohésion sociale;
·    la gouvernance: un rôle accru pour le Parlement européen et les parlements nationaux, la fusion des fonctions du Président de l’Eurogroupe et du commissaire aux affaires économiques, plus un ministre des finances et de la trésorerie au sein de la Commission européenne.

"Stabiliser la zone euro serait dans l’intérêt de l’Union européenne dans son ensemble. Par conséquent, nos propositions posent les jalons de toute négociation future avec les autres institutions européennes. Les experts du Fonds monétaire international ont également répondu de façon positive, montrant un grand intérêt pour nos idées ".

"Soixante ans après la signature du traité de Rome, l’esprit des pères fondateurs de l’Union européenne doit être ravivé. Créer un budget pour la zone euro serait un grand pas en avant pour atteindre cet objectif, à une époque où la nécessité de préserver l’intégrité de l’euro n’a jamais été plus pressante. En faisant preuve de solidarité envers les États membres confrontés à une crise exceptionnelle, en absorbant les chocs macroéconomiques qui peuvent toucher la zone euro dans son ensemble et en encourageant la convergence vers le haut, un tel outil pourrait exploiter pleinement la monnaie, tout en contribuant à parvenir au plein emploi au sein de l’Union".

Beres      Pervenche Berès, Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates

 

Pour     Contre Abstention Pas pris part au vote

 

  • Edouard FERRAND (ENL)